Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SOLIDAIRES des cheminots pour un service public de qualité

Depuis des années la Direction de la SNCF impose des gains de productivité au détriment du service public : 30 000 postes supprimés depuis 2003, suppressions et retards de trains, vieillissement du réseau ferré, augmentation du prix des billets, accidents ferroviaires. En grève à l’appel de leurs 4 fédérations syndicales (CGT, UNSA, SUD Rail, CFDT), les cheminots veulent stopper la dégradation de leurs conditions de travail et de vie. Pour nous usagers, c’est la qualité et la sécurité de notre transport qui est en question.

Télégchargez le tract recto/verso complet au format PDF.

SOLIDAIRES des cheminots pour un service public de qualité

« Nous avons des responsabilités, nous transportons des personnes »

Les cheminots ne défendent pas des privilèges. Ils sont en grève pour améliorer les règles qui organisent leur temps de travail. Le plan de roulement aujourd’hui de 8 heures de travail sans coupure, 11 heures exceptionnelle avec une coupure d’une heure, gouvernement et patronat du rail veulent imposer un accord de compétitivité, de 9 heures sans coupure et le maximum à 12 heures, soit 22 jours de RTT en moins ou 22 jours travaillés gratuitement !

Le désengagement de l’État

Loin d’enrayer l’endettement de la SNCF, la réforme ferroviaire de 2014 qui enjoint à l’autofinancement, a organisé le désengagement de l’Etat et du Patronat qui profite largement du transport public. Pire, cette politique favorise le report massif sur les routes de camions et cars, financé par l’argent public, au mépris de la sécurité et de l’environnement. L’Etat a versé 400 millions d’euros de crédit d’impôt compétitivité emploi en 2014 et 2015. Mais les embauches n’ont pas été au rendez-vous et 250 trains ont été supprimés ou remplacés par des cars ou des bus.

La politique Business de la SNCF

Voici les causes de l’endettement, au détriment du service public : l’achat d’OHL (USA) a coûté 717 Millions d’euros, celui de l’ATE (Australie) 113 Md€ et 29,3 Md€ de pertes de Kéolis à Boston. Le Partenariat Public Privé (PPP) sur LGV SEA (Sud Europe Atlantique) coûtera 230 Md€ par an pour engraisser un consortium privé (USEA) piloté par Vinci Construction ! La libéralisation des autocars (loi Macron) coûtera 200 Md€ minimum par an. Dont 110 Md€ d’argent public injecté dans « Ouibus » sur 2 ans pour un remplissage de bus estimé à 10 ou 20 voyageurs. Opérations réalisées dans l’opacité totale. L’entreprise publique échappe au contrôle élémentaire de la nation.

CHEMINOTS ET USAGERS : CONVERGENCE

SOLIDAIRES des cheminots pour un service public de qualité

Une autre politique est possible

L’État actionnaire doit cesser de céder aux pressions patronales et à l’Europe de la déréglementation. La qualité et la sécurité du service public sont incompatibles avec la politique business à fonds perdus qui ruine l’entreprise publique au profit du privé. L’argent public doit aller à l’entretien des infrastructures de transport et à l’emploi.

D’autres choix de financement sont possibles. La fédération CGT cheminots propose de créer une contribution du patronat pour financer les TER, de baisser la TVA, d’augmenter la prise en charge du trajet domicile/travail par les employeurs, de créer un plan d’épargne populaire pour aider à financer les infrastructures de transport.

Gare de Saint-Denis (RER D) : les dionysien-ne-s exigent sa rénovation

Avec une fréquentation de 80 000 voyageurs par jour (120 000 à l’horizon 2020), cette gare est totalement sous dimensionnée et hors normes de sécurité en cas d’évacuation d’urgence. De surcroît non accessible aux personnes à mobilité réduite.

La maltraitance subie par les habitants et usagers de notre territoire est inacceptable !

Comme l’exige la pétition des usagers et des élus Front de Gauche et écologistes, la SNCF et la Région Ile de France doivent mobiliser les financements pour sa rénovation.

Tous concernés

Pour l’égalité de traitement des territoires, pour la qualité et la sécurité du service public ferroviaire, cheminots et usagers, nous sommes tous concernés.
Convergence !
Tag(s) : #Saint-Denis, #Plaine-Saint-Denis, #Débats, #Luttes, #SNCF, #PCF-FDG, #Services Publics, #Entreprises, #Solidarité

Partager cet article

Repost 1